Etre ou ne pas être une midinette ?

Published on by Marthe

Quand je vais à la librairie acheter des livres pour le CDI, j'essaie de garder mon objectivité, de reprendre les priorités que j'ai élaboré dans ma politique d'acquisition, tout ça tout ça. Le problème c'est que je me laisse gagner par mes propres envies. Parce que, les jours de librairie, c'est toujours un peu Noël, j'ai du mal à me contrôler. Alors souvent, quand je fais le point sur ce que j'ai mis dans mon panier, et ben je réalise que beaucoup des romans ou des mangas que j'y ai mis sont des trucs « de filles ». Et même si je suis la première à essayer de lutter contre toutes les formes de stéréotypes, surtout sur les hommes et les femmes, je suis bien obligée de constater dans ces cas-là que j'ai un côté midinette...

Alors aujourd'hui j'ai décidé d'assumer mon petit côté fleufleur et paquerettes et d'en profiter pour présenter des BD et des mangas tendance girly-girl !

 

Tokyo Home

Résumé : Suite à une dispute avec sa mère en France, Julie Wallon trouve refuge au Japon, chez son père, Jean-Raymond Wallon, qu’elle connaît peu. En effet, il s’est séparé de la mère de Julie, il y a plus de dix ans et s’est exilé dans la foulée au pays du Soleil levant. Elle ne le connaît que par photos et conversations téléphoniques. Julie débarque donc à Tokyo avec un regard ingénu et utopique. Elle ne connaît de l’archipel que ce qu’elle en a lu dans les mangas et vu à la T.V. Une fois le contact (difficile) rétabli avec son géniteur, le premier défi pour Julie sera l’apprentissage de la langue...

Franchement, sans avoir lu quoique ce soit sur ce manga, rien qu'à voir la couverture, les couleurs, les matières, le dessin, je l'aurais acheté et ouvert tout de suite. Déjà, des sacrés points de gagné d'emblée. Et j'ai pas été déçue, le dessin est beau et agréable même à l'intérieur. L'histoire est agréable, rien qui bouleverse vraiment mon monde mais les personnages sont excentriques tout en restant crédibles et attachants.

Je pense que c'est un manga qui peut beaucoup plaire aux élèves, qui peut les changer des mangas japonais qu'ils lisent généralement, étant donné que celui-ci est français (même s'il parle du Japon). Ca peut aussi être le moyen de les amener vers d'autres choses petit à petit.

 

Cyrielle / Gloris, Thierry. Tokyo home. Kana, 2010. ISBN :  978-2-505-00913-9


 

Paola Crusoé

Résumé : Des vacances de rêves, une croisière pour Paola, son papa, sa petite soeur et son grand frère, direction les mers chaudes... Manque de chance, le bateau coule et la famille se retrouve sur une île presque déserte. Une situation inédite pour une famille parisienne ! Pour commencer, il ne faut pas se décourager et cerner les priorités : retrouver la petite sur, trouver à boire et à manger, ne pas se disputer, construire un abri contre les bêtes sauvages et éventuellementun radeau pour s'échapper... Bref, s'organiser sans paniquer, c'est la galère ! Et vu que le portable ne capte rien, c'est pas les 148 amis sur facebook qui vont pouvoir filer un coup de main ! Et pendant ce temps, maman qui s'inquiète à la maison...

Une autre BD girly (et encore, je dis girly mais mon cher et tendre, homme viril s'il en est, apercevant la dite BD girly, n'a pas mis long feu avant de mettre son nez dedans et succomber au charme de Paola lui aussi !). Parce que oui je peux dire que j'ai adoré cette petite BD sans prétention. Le dessin et les couleurs sont magnifiques, les personnages sont adorables, l'histoire est palpitante et relativement innatendue. C'est à la fois drôle et émouvant, bref une perle.

Bon le point négatif c'est que le tome est un peu cher (14,95€), je n'ai pu l'acheter pour le CDI que parce qu'il était d'occasion à moitié prix.

 

Domecq, Mathilde. Paola Crusoé. Tome 1 : Naufragée. Glénat, 2012.. 24 cm. ISBN : 9782723480895

 

Pink diary. Tome 1 à 8

Résumé : Kioko Tominari, 16 ans, découvre avec horreur que le garçon à qui elle avait tenté maladroitement de déclarer sa flamme quatre ans plus tôt, sera dans son lycée à la rentrée. Elle voit d'un très mauvais œil Tommy agir comme si rien ne s'était passé. Sans compter qu'il lui présente sa petite amie qui, elle, n'a qu'une envie : devenir la meilleure amie de Kioko ! La mort dans l'âme, Kioko s'apprête à vivre une rentrée très mouvementée.

 

J'ai acheté cette série pour le CDI parce qu'elle a l'avantage d'être écrite par une mangaka française et qu'elle n'a que 8 tomes.

C'est une série qui se lit très bien, j'ai été entraînée dans l'histoire, j'avais vraiment envie de connaître la suite. J'ai trouvé les réactions, les sentiments des adolescents très justes. Tous les personnages sont à fleur de peau et ont des caractères bien distincts. L'auteur soulève des problématiques qui auront forcément de l'écho auprès des ados : l'anorexie, la maladie, l'abandon, la déception amoureuse, l'amitié, l'orgueil.

Par contre, je pense que la violence de certaines scènes était exagérée. Il fallait qu'il y ait de la violence pour que l'histoire soit juste mais l'humiliation et l'agressivité dont sont victimes certains personnages m'ont gêné et je crois que ce n'était pas nécessaire d'aller si loin. Pendant la lecture, je pensais à mes élèves, grands ou petits, et je me demandais ce qu'ils pouvaient bien avoir pensé de ces scènes. Je pense que je leur demanderai leur avis prochainement pour clarifier tout ça. Est ce que c'est moi qui suis un petite fleur sensible ou est- ce qu'il y avait véritablement de quoi être gêné ? A mon sens, l'auteur aurait pu donner la même intensité émotionnelle à son récit sans ces scènes.


Jenny. Pink diary. Tome 1 à 8. Delcourt, 2007

Published on lecture, manga, BD

Comment on this post

one piece episode 629 vostfr 01/16/2014 17:30

Merci pour ces livres que tu nous as présenté.